Comment brasser de la bière ?

  • Published
  • Posted in Cuisine
  • Updated
  • 4 mins read

Hormis son goût particulièrement amer. Ce qui caractérise la bière, c’est aussi son aspect mousseux. Pour aboutir à ce résultat, il faut passer par l’étape incontournable de la fabrication d’une bière : le brassage ! Découvrez dans cet article comment brasser de la bière !

Que signifie le brassage ?

De manière générale, le brassage représente l’étape où on mélange la maische afin d’harmoniser la température et accélérer l’action des enzymes et les réactions chimiques naturelles.

La maische est un mélange constitué d’eau chaude mélangée avec des grains de blé concassés. Cette infusion permet d’extraire l’amidon du malt et avoir une température homogène dans le but de créer une bière avec les propriétés souhaitées. Lors de cette étape, le brasseur peut s’aider d’un mélangeur motorisé pour brasser la maische.

Par ailleurs, le terme brassage représente également l’ensemble de la fabrication de la bière. Découvrons tout de suite comment brasser une bière !

Les Étapes pour brasser de la bière maison

Si vous désirez fabriquer votre propre bière maison. Il existe 3 types de kits de brassage. Un kit pour apprendre à brasser. Un second kit contenant une méthode simple et rapide. Et un autre kit pour brasser une grande quantité de bière.

L’idéal pour débuter est de vous procurer le kit de brassage “tout grain”. Simple d’utilisation et disposant de divers équipements, ce kit complet vous permet de réussir votre première bière artisanale et aussi de confectionner plusieurs brassins tel un brasseur professionnel.

Par ailleurs, vous pouvez aussi vous procurer le livre en anglais “how to brew” qui explique en détail l’ensemble des étapes pour maîtriser le brassage. Si vous n’êtes pas anglophone, voici le résumé.

Découvrez :  Comment faire pour transformer le lait en fromage ?

Après avoir choisi l’un des kits de brassage, préparez le matériel et équipement nécessaires, soit : moulin à malt, cuve de brassage, cuve de fermentation, barboteur, ainsi qu’une machine pour le conditionnement et l’embouteillage. Quant aux ingrédients, vous aurez besoin essentiellement d’eau, de malt, de houblon ainsi que de levures.

Pour fabriquer une bière artisanale, il faut passer par différentes étapes. À savoir : l’empâtage, le brassage, l’houblonnage, la cuisson, la fermentation, le refroidissement puis l’embouteillage.

Les deux premières étapes, soit l’empâtage et le brassage, se complètent. En effet, lors de l’empâtage, les grains de malt concassés sont infusés dans de l’eau chaude, pour former une sorte de pâte. C’est ce mélange pâteux qu’on appelle la maische. Ensuite, lors du brassage, on brasse la maische en la chauffant à différents paliers de températures dans le but de l’homogénéiser.

Ensuite, on filtre la maische afin de récupérer le moût et le stériliser en le portant à ébullition pendant plusieurs minutes. Après la cuisson, on procède à l’houblonnage. En d’autres termes, au début de l’ébullition, on ajoute les houblons amérisants. Et en fin d’ébullition, on ajoute les houblons aromatiques.

Maintenant que le moût est houblonné, on passe à l’étape de fermentation. On verse le moût dans une cuve de fermentation pour y introduire les levures afin de transformer les sucres en alcool. On laisse la bière maison fermenter pendant quelques semaines à température constante… et patienter.

La production de gaz se fait durant cette étape de mûrissement où il faudra conserver le brassin au chaud. Suite à son refroidissement, les bulles de mousses commenceront à se former, notamment à l’aide de barboteurs. Il ne reste plus qu’à mettre la bière artisanale dans un contenant : fûts, tonnelets ou bouteilles.

Découvrez :  Comment travailler la mozzarella ?

Pour terminer, placez la bière maison aux réfrigérateurs une trentaine de minutes, pour la déguster bien fraîche !

Laisser un commentaire